Envoyer à un ami

Bilan scientifique Into the Great Lakes 2019

Voir descriptif détaillé

Bilan scientifique Into the Great Lakes 2019

Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Projet

Objectifs

Pour sa seconde édition, le séjour Into the Great Lakes avait deux objectifs principaux :
1/ mesurer en plusieurs points tout au long du trajet autour des grands lacs différents paramètres permettant de statuer sur la qualité de l’eau
2/ réfléchir à un protocole low-tech, rapide et efficace pour rendre l’eau douce contaminée potable, ou tout du moins, moins toxique, en utilisant soit des technologies abordables déjà existantes, soit des outils et des matériaux facilement accessibles

En pratique

Au cours du séjour nous avons réalisé plusieurs visites afin de familiariser les participants avec la thématique de l’eau, ses enjeux, son utilisation et son implantation dans le contexte local. Nous avalons ainsi visité l’exposition sur les grands lacs au Shedd Aquarium à Chicago, la centre de filtration des eaux usées de Marquette, la centrale de potabilisation de l’eau de Marquette et la mine de Quincy.

De nombreuses activités ont été mises en place pour pousser les participants à se questionner sur cette thématique (comme le « Quizz de l’Oie ») ou encore pour approfondir certaines notions (« 7 familles de l’Eau », les « basins versants humains », etc).

Objectif 1

Sur 7 points d’échantillonnage différents, nous avons réalisé à la fois des tests bactériologiques (à l’aide de tests Elisa) et chimiques (à l’aide de tests colorimétriques JBL). Les tests bactériologiques concernaient les coliformes et E. coli ; ceux chimiques 02 dissous, NO2, NO3, NH4, PO4 et pH.

Objectif 2

De l’objectif initial, les participants ont pris le partie de comparer la qualité de l’eau extraite du lac à côté du camping avec celle de l’eau traité avec différentes technologies/techniques :
- Faire bouillir de l’eau à 100°C
- Filtrer avec du sable et un morceau de tissu
- Utilisation de Micropur fort
- Utilisation du Micropur et ensuite faire bouillir de l’eau
- Faire chauffer et évaporation de l’eau

Résultats

Les résultats et conclusions sont disponibles dans le document suivant :

Il est à noter que ce travail est en cours et va se poursuivre et consolider sur les années à venir.

Améliorations pour l’année prochaine

Un partenariat avec une structure locale serait très intéressante afin d’utiliser nos résultats dans un programme local de conservation de l’eau. L’idéal serait de pouvoir créer une collaboration avec des locaux pour les inviter à participer à nos expériences. de plus, une sensibilisation supplémentaire pourrait être faite sur les enjeux de l’eau dans cette région et dans le monde. Quelques perspectives passées et futures seraient pertinentes pour rappeler les enjeux de l’eau (accès à l’eau dans le monde, augmentation générale du stress hydrique, impact du changement climatique, etc.)

A voir aussi



Nos partenaires

Voir également